Accueil Les Assyro-Chaldéens d'hier et d'aujourd'hui Le vilage d'Ischy Saint Joseph le Voyant Annexes Nous contacter
Ischy ou le village millénaire
Situation géographique
La construction de l'Eglise
La construction d'Ischy
Des métiers et des hommes
Administration - Enseignement - Santé
Le bétail - La terre - Les récoltes
L'artisanat



Accueil > Le vilage d'Ischy > la construction de l'église
LA CONSTRUCTION DE L'EGLISE

L'église d'Ischy serait édifiée au IXème siècle, comme la constitution du village lui-même. Les habitants de la région de Hakkâri se seraient convertis très vite au christianisme, probablement dès le premier siècle. La région était habitée par des groupes vivant en tribus, qui ont certainement suivi Nestorius au Vème siècle, et ils ont été appelés par le nom de leur croyance, les Nestoriens. Plusieurs d'entre eux décidèrent un beau jour de construire un lieu de culte. La difficulté de ces groupes de croyants était de s'imposer parmi les païens et les polythéistes. La tâche devait être importante et imposante, d'autant plus qu'il n'était pas aisé de construire une église. Vraisemblablement les tribus de cette contrée devaient être sédentaires et devaient avoir pour ressources l'agriculture et l'élevage. Le contexte devait être favorable pour que quelques groupes sortent de leur isolement pour s'entendre et pour construire un lieu de culte. Finalement, ils décidèrent d'édifier une église au pied de "Kaleta" qui signifie falaise. Le cœur plein de joie et d'espoir, ils se mirent à l'ouvrage.

Selon la tradition orale, le premier jour, les maçons avaient rassemblé toute la journée des pierres qu’ils avaient positionnées de telle façon qu'ils avaient défini les fondations. Le lendemain matin, lorsque les maçons venaient pour poursuivre l’ouvrage, les pierres rassemblées la veille avaient disparu, volatilisées dans la nature. Ces évènements se répétèrent deux à trois fois. Les maçons pensaient que ces pierres étaient volées par les kurdes ou les païens de la région qui ne désiraient pas voir une autre religion s'installer. Ils décidèrent de rechercher ces pierres disparues. Après d'importants efforts, ils les retrouvèrent, en totalité, de l'autre coté de la rivière et positionnées comme à l'origine, dans un petit bois ronceux et difficile d'accès. Ils ont compris que ce déplacement de pierres était l'œuvre de Dieu, et que l'église devait être construite à cet emplacement précis. Car, l'autre présentait des dangers (chutes de pierres, risque d'avalanches...). Ces chrétiens, fidèles à leur Dieu, s'inclinèrent devant sa volonté. Seule la petite chapelle sera construite. Le contexte devait être difficile, c'est pourquoi on a construit le cœur de la chapelle dans un rocher, de peur d'être détruit par les invasions nombreuses. Ainsi l'actuelle église se trouve peut-être sur les fondations de la première, car elle a été détruite à plusieurs reprises.

Le nom dédié à l'église, "Saint Joseph Hazzaya" ou "Mar Yossep Hazzaya" ou encore "Saint Joseph le voyant", aurait été donné lors de son édification. On connaissait certainement Saint Joseph Hazzaya par sa bonté, sa sainteté mais aussi parce que comme son nom l'indique, il était un protecteur.

Quant à l'église de Qarayé, Notre Dame de Qarayé (Eteid Mat Miryam'd Qaraya), elle est de construction récente. Elle a été édifiée par les villageois et avec leurs propres moyens. Ce quartier grandissant notamment par croissance naturelle, il a été décidé d’y célébrer une messe d'une manière régulière, évitant ainsi un grand déplacement aux femmes et aux enfants. Les travaux commencés en avril 1969, se sont terminés en septembre 1970. L'église a été inaugurée par Mar Gebrael Balla, évêque chaldéen de Turquie et résidant à Istanbul.


Eglise

la situation géographique haut de page La construction d'ischy
Ischy Contact